Comment faire des économies en cuisine ?

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, réduire sa facture d’énergie et son budget courses, il existe plusieurs astuces faciles à mettre en œuvre. Voici 4 conseils simples qui vous permettront de réaliser des économies en cuisine.

Par Pierre • le 14 janvier 2021

1. Cuisiner maison

C’est un fait : en préparant soi-même un maximum de plats, les économies réalisées à la fin du mois sont loin d’être négligeables. Il peut être tentant, surtout lors de la pause déjeuner, d’acheter et consommer un repas tout prêt, que ce soit à la boulangerie ou au restaurant. Mais vous paierez entre 8 et 20 euros pour un plat qui vous aurait coûté 5 euros si vous l’aviez préparé la veille.

De nombreux plats peuvent être préparés rapidement à la maison, et il est toujours possible de cuisiner de plus grandes quantités pour faire un repas supplémentaire. Vous pouvez aussi vous essayer au batch cooking, qui consiste à consacrer 2 ou 3 heures de son temps en cuisine pour préparer les repas de toute la semaine.

Vous ferez également des économies en préparant vous-même vos pâtes à tarte ou à pizza par exemple.

2. Recycler, réutiliser et ne rien jeter

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire et réaliser des économies en cuisine, l’une des règles de base est de ne rien jeter. Pour cela, il faut tout d’abord bien gérer son stock de provisions. Par exemple, si vous avez acheté une baguette entière, mais n’en avez consommé que la moitié, vous pouvez sans problème la congeler pour ne pas qu’elle s’assèche et finisse à la poubelle.

Si vous avez préparé une sauce pour accompagner un plat et qu’il vous en reste, vous pouvez aussi la congeler et la réutiliser à une autre occasion. Même chose pour les herbes aromatiques, notamment le persil, la coriandre, le basilic, la menthe ou encore le cerfeuil, qui se conservent jusqu’à deux mois après congélation.

Les épluchures de légumes bio peuvent être réutilisées et servir à faire des potages ou des purées, tout comme le vert de poireau ou les fanes de radis. Quant aux miettes de pain au fond de la corbeille, elles peuvent être très utiles pour faire de la chapelure !

Enfin, les barquettes et pots en plastique ou en verre sont aussi à conserver : ils peuvent servir de contenants pour toutes sortes d’occasions.

3. Économiser l’eau et l’électricité

Pour faire des économies en cuisine, il faut aussi surveiller sa consommation énergétique. Tout d’abord, vous pouvez faire baisser votre facture en réutilisant l’eau de rinçage des légumes pour arroser vos plantes par exemple. Par ailleurs, l’eau de cuisson des légumes, mais aussi des pâtes, du riz et des œufs a de nombreuses vertus, tant pour l’entretien de la maison que pour réaliser des soins cosmétiques naturels.

Pour réduire votre consommation d’électricité, pensez aux gestes simples : mettez un couvercle sur vos casseroles pour que l’eau puisse bouillir plus vite, cuisinez au maximum dans un même faitout pour n’utiliser qu’une seule plaque ou brûleur, profitez de la chaleur du four après la préparation d’un plat pour cuire un dessert à basse température, et bien sûr pensez bien à éteindre les lumières lorsque vous quittez la pièce.

4. Acheter local et de saison

En privilégiant la vente directe et les circuits courts, vous accédez à des aliments de qualité tout en réalisant des économies en cuisine. En effet, moins il y a d’intermédiaires dans le circuit de vente, moins les marges augmentent et plus vous êtes gagnant. C’est aussi l’occasion de manger des produits de saison, qui sont moins coûteux que les fruits et légumes hors-saison souvent importés de contrées lointaines.