Le Nutri-Score fait son apparition dans les cantines scolaires

Il y a du changement dans les cantines scolaires. Certaines affichent désormais le Nutri-Score sur leurs plats du jour. Cette initiative lancée par le groupe Elior, leader français de la restauration collective, vise à inciter les jeunes à manger plus sainement et rassurer les parents quant à la qualité nutritionnelle des plats servis à leurs enfants.

Par Emma • le 9 octobre 2020

L’intérêt du Nutri-Score dans les cantines scolaires

On connaît tous le Nutri-Score, cette étiquette colorée apposée sur les produits vendus en supermarché pour indiquer leurs qualités nutritionnelles : de la lettre A en vert, qui indique un produit riche en nutriments à favoriser (fibres, protéines, etc.), à la lettre E en orange foncé, qui correspond aux aliments contenant beaucoup de sel, de sucre ou encore d’acides gras saturés.

Ce système de notation, conçu en 2014 et testé en 2016 par l’équipe du professeur Serge Hercberg, président du PNNS (Programme national nutrition santé), a pour but d’aider les consommateurs à s’orienter vers une alimentation plus saine. Plus besoin de regarder la liste des ingrédients pour savoir si un produit est sain ou non, le Nutri-Score donne la couleur.

Le groupe Elior a décidé de mettre en place ce système de notation dans les cantines scolaires pour lesquelles il prépare les repas. Une nouveauté qui fait suite à l’expérimentation du Nutri-Score dans les restaurants d’entreprise depuis 2019.

L’objectif de cette démarche est d’améliorer la transparence sur les apports nutritionnels des plats proposés aux élèves. Ces derniers peuvent ainsi varier leur alimentation au cours de la semaine et faire en sorte qu’elle soit plus équilibrée.

 

Une initiative saluée par les parents d’élèves

Déployé dans un premier temps dans les restaurants des lycées et de l’enseignement supérieur, le Nutri-Score devrait à terme intégrer l’ensemble du réseau des cantines scolaires gérées par la société Elior.

Cette démarche soulève les moqueries de ses concurrents, qui y voient avant tout un coup de communication destiné à augmenter un peu plus les parts de marché d’Elior. Ruxandra Ispas, directrice des achats et de la logistique du groupe, rétorque qu’il s’agit d’un projet de longue durée tenant compte des nouvelles pratiques alimentaires, plus axées sur la recherche de qualités nutritionnelles.

Les parents d’élèves se révèlent d’ailleurs très satisfaits de la mise en place du Nutri-Score dans les cantines. Le président de la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves), Rodrigo Arenas, applaudit toute démarche visant à améliorer l’équilibre nutritionnel des enfants.

Le Nutri-Score n’est pas uniquement affiché sur le panneau des plats du jour à l’entrée des cantines, il est également visible à l’extérieur des établissements scolaires. Ainsi, les parents peuvent suivre ce que mangent leurs enfants et lever le voile sur ce qui est proposé à la cantine.

Mais qui a dit que cette initiative n’était destinée qu’à responsabiliser les jeunes ? Comme s’amuse à le noter le président de la FCPE, les enfants peuvent aussi éduquer leurs parents quant à la façon dont se nourrit la famille. Le Nutri-Score peut alors les aider en ce sens.