Les fruits de saison à savourer au mois de juillet

Manger des fruits de saison, c’est tout d’abord faire un geste en faveur de l’environnement, en ne contribuant pas à l’importation et au transport de fruits issus de pays lointains. C’est également lutter de manière indirecte contre l’utilisation à outrance de pesticides, nécessaires pour faire pousser sous nos latitudes des fruits qui ne sont pas de saison. Enfin, c’est privilégier sa santé en consommant des fruits récoltés à maturité, aux saveurs et aux bienfaits nutritionnels préservés. Quels sont donc les fruits à consommer au mois de juillet ?

Par Jean • le 15 juillet 2020

Le melon

Le melon se consomme entre juin et septembre. Riche en eau, peu calorique, il est idéal pour se rafraîchir et se désaltérer pendant l’été. Il contient une quantité importante de bêta-carotène, que l’organisme transforme en vitamine A. Celle-ci aide à réguler le système immunitaire, à conserver une bonne vision et à maintenir la peau et les muqueuses en pleine santé.

La myrtille

La saison de la myrtille se situe entre juillet et septembre. Cette petite baie de couleur bleue noire est délicieusement acidulée, ne contient pas de trop de glucides et se situe dans la moyenne des fruits en matière d’apport calorique, avec 50 kilocalories pour 100 grammes. Elle est riche en potassium ainsi qu’en vitamine B, C et E.

La nectarine, la pêche et le brugnon

Ces trois fruits sont cousins et issus du même arbre, le Prunus persica. Diverses mutations au cours du 16ème siècle leur ont donné des caractéristiques différentes : si la pêche est facilement reconnaissable avec sa peau duveteuse, il est bien plus complexe de distinguer une nectarine d’un brugnon ! Dans tous les cas, leur chair est juteuse et sucrée à souhait.

L’abricot

Autre fruit emblématique de l’été, l’abricot se consomme en juin, juillet et août. Tout comme le melon, il est riche en bêta-carotène, mais aussi en magnésium, en potassium, en fer et en cuivre. Il se digère très facilement, et se savoure aussi bien cru que cuit, en compote ou dans des plats sucrés salés comme les tajines.

La framboise

Très peu calorique, la framboise se déguste sans modération. Avec son petit goût acidulé, elle se mange crue sur le bout des doigts pour amuser les plus petits, accompagnée de fromage blanc, ou encore cuite en tarte ou en coulis. Elle se marie très bien avec les arômes du chocolat. La framboise se consomme en juillet et en août.

La cerise

Que serait un été sans cerise ? Ce fruit fragile au goût délicat et à la chair tendre se consomme entre le mois de juin et le mois d’août. Les cerises sont riches en antioxydants, en vitamine C et en potassium.

Si vous préférez les fraises, les figues, le raisin, les prunes, la pastèque ou le cassis, profitez-en : c’est aussi la saison !